Lagarrigue

Site officiel de la commune

Historique

Des archives citent pour la 1ère fois le nom de Garrigia en 1272, Garric désignant en occitan les endroits où poussent les chênes Kermès, quant au cœur du village il apparaît sous le nom de Grangia (la grange) en 1290.

DSC05131

La Seigneurie de Gaïx, entre Valdurenque et Lagarrigue, change souvent de propriètaire durant le Moyen-Âge. Les ruines imposantes du château donnent une vague idée de son importance.

Au XVième siècle, les terres lagarriguoises dépendaient du consulat de Castres pour le cadastre et les impôts, alors que les habitants eux-mêmes étaient placés sous la juridiction de Gaïx en terme de justice. C’est en 1629 que Louis de Candaillac, Seigneur de Gaïx, fait ériger Lagarrigue en consulat indépendant, dont le premier consul, Germain Cambounet, fût nommé en 1659.

chateau-gaix

Quant au 1er Maire de la commune, il est élu en 1790 et se nomme Marc Paillet : il est accompagné dans ses fonctions par un Procureur de la Commune et deux officiers municipaux. A cette époque, le Maire prête serment à la constitution et exerce un mandat de 2 ans renouvelable, généralement les changements surviennent lors de la mise en place d’un nouveau régime à l’échelle nationale. C’est ainsi qu’en 1810, le Préfet installe Emmanuel Richard de Gaïx en tant que Maire de la commune, celui-ci démissionne en 1830 pour ne pas prêter serment à Louis-Philippe, il est alors remplacé par le Sieur Balaran jusqu’en 1848, auquel succède Gabriel de Gaïx qui est démissionnaire à son tour (refusant de prêter serment à Napoléon III) à la faveur de Joseph Siguier. Ce-dernier exerce son mandat de maire jusqu’en 1870, époque où la population lagarriguoise avoisine les 360 habitants.

 

AGENDA

  1. Conférence : Chirurgie et médecine durant la guerre 14/18.

    26 octobre - 15 h 00 - 17 h 00
  2. Lecture de lettres de poilus

    2 novembre - 15 h 00 - 17 h 00
  3. Conférence : Mémoires de guerre

    9 novembre - 15 h 00 - 17 h 00