Lagarrigue

Site officiel de la commune

Conférence sur les exilés espagnols à Toulouse dans les années 1960

Posté le 14/05/2018

«Le mot Exil avait toujours résonné autour de moi» écrit Gabriel Sandoval notre conférencier, «comme un cri de souffrance, un déchirement, une inconsolable peine d’hommes et de femmes qui avaient fui leur pays avec un courage et une force incroyable. Mais étrangement notre exil résonnait aussi en moi comme les années d’une jeunesse de plénitude, de joies et d’insouciance, d’une grande tendresse et d’un amour sans limites, celui que nous avaient donné mon père et ma mère».

Dans la conférence qu’il donnera à la bibliothèque municipale de Lagarrigue le vendredi 25 mai 2018 à 15 h, Gabriel Sandoval évoquera cet exil qu’il raconte dans son roman autobiographique : « Tous les peintres espagnols ne sont pas Picasso ».

Il rend hommage à ses parents : « rarement, écrit-il, je surpris leur peine et leurs angoisses mais bien souvent je les vis partir au travail, le corps fatigué et brisé mais le sourire…ils avaient dans leur cœur ce terreau si précieux et si rare qu’on appelle l’amour. » Il évoque ses souvenirs d’une enfance heureuse à Toulouse faite de fidélité aux anciens, à la famille, aux racines du pays d’origine mais où, comme il l’écrit, « peu à peu ces exilés économiques se fondent dans la population qui les avait accueillis avec respect et noblesse, tendrement sans bruit ni fureur. »

La réussite des deux frères l’un professeur, écrivain et spécialiste du flamenco, et l’autre musicien inspiré du flamenco, César de la musique de film en 1998, est le plus beau des remerciements à leurs parents.